14 000 tonnes d’eau par seconde dans l’océan avec la fonte de l’Arctique

 

1. La fonte des glaces

La fonte des glaces de l’Arctique déverse maintenant 14 000 tonnes d’eau par seconde dans l’océan, selon des scientifiques. A cela il faut rajouter les fontes de l’Antarctique au sud.

Evolution de la masse des glaces de l’Antarctique

 

Evolution de la masse des glaces du Groenland

 

Une nouvelle étude scientifique (1) a révélé que les glaciers de l’Arctique sont les principaux contributeurs mondiaux à la montée des mers. Ils fondent à un rythme accéléré qui ajoute chaque année plus d’un millimètre au niveau de l’océan.

L’Arctique situé au pôle nord contribue beaucoup plus que l’Antarctique même si l’Antarctique contient beaucoup plus de glaces. Entraîné par les amas de glaciers en Alaska, au Canada et en Russie et par la vaste banquise du Groenland, le réchauffement rapide de l’Arctique libère d’énorme quantité d’eau.

Cependant, le plus gros problème est que les deux régions de glace semblent accélérer leurs pertes simultanément comme le montre les 2 graphiques. Il est possible d’avoir très prochainement un taux d’augmentation encore plus rapide du niveau de la mer. Les mers augmentent d’environ trois millimètres chaque année, selon la NASA. Cela est principalement dû à la contribution de l’Arctique, de l’Antarctique et à un troisième facteur important: l’eau des océans se dilate naturellement à mesure qu’elle se réchauffe. Plus il fait chaud et plus l’eau prend de la place.

Pour la perte de glace dans l’Arctique, “le taux a triplé depuis 1986”, a déclaré Jason Box, premier auteur de la nouvelle étude et scientifique à la Commission géologique du Danemark et du Groenland. “Cela montre donc clairement une accélération de la contribution du niveau de la mer.”

 

 

(1) http://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/aaf2ed

 


2. L’augmentation du niveau des mers

L’élévation du niveau de la mer est principalement causée par deux facteurs liés au réchauffement climatique: l’ajout d’eau provenant de la fonte des glaciers et des glaciers et l’expansion de l’eau de mer à mesure qu’elle se réchauffe. Le graphique ci-dessus, dérivé des données des marégraphes côtiers, montre l’ampleur du changement du niveau de la mer entre 1870 et 2000.

 

L’élévation du niveau de la mer signifie que les ondes de tempête meurtrières et destructrices poussent plus loin dans les terres qu’auparavant, ce qui signifie également des inondations nuisibles plus fréquentes. Disparues et coûteuses, les inondations de nuisance sont estimées entre 300 et 900% plus fréquentes dans les communautés côtières qu’il ya 50 ans.

Laisser un commentaire