Augmentation de la Température Globale

Le climat de la Terre a changé au cours de l’histoire. Le schéma suivant montre l’évolution de la température depuis 500 millions d’années (source Wikipédia).

 

 

La période de 1960 à 1990 est la température de référence à la surface de la terre, qui est d’environ 8.7°C. La période la plus chaude était il y a 500 millions d’années avec en moyenne +14°C par rapport à la température de référence, c’est très chaud.

Au cours des 650 000 dernières années, il y a eu sept cycles d’avancée et de recul glaciaires, avec la fin abrupte de la dernière période glaciaire il y a environ 7 000 ans, marquant le début de l’ère climatique moderne et de la civilisation humaine. La plupart de ces changements climatiques sont attribués à de très petites variations de l’orbite terrestre qui modifient la quantité d’énergie solaire reçue par notre planète. Les changements de température ont variés entre +5°C et – 5°C.

 

 

Sur les 10 000 dernières années la température n’avait pas beaucoup évolué et se rapproche d’un standard de période inter-glaciaire qui correspond à une hausse progressive des température. Le dernier pic atteint fait état d’un +5°C. Si l’on regarde les graphique de température sur les 100 dernières années, on constate que l’anomalie de température à augmenté de 1°C environ, ce qui est considérable en si peu de temps. En temps normal les changements de température se font sur des milliers d’années pour permettre aux êtres vivants de s’adapter.

Le graphique ci-dessous représente l’évolution de la température depuis 1880: +1°C

 

Même si 1°C n’est qu’une petite augmentation, les conséquences sont nombreuses et surtout cette augmentation n’est probablement pas terminée car elle est très fortement relié à la présence des gaz à effet de serre dans l’atmosphère et notamment du CO2. La quantité de CO2 s’est littéralement envolé et a pour conséquence de réchauffer la Terre.

 

 

2 réflexions au sujet de “Augmentation de la Température Globale”

  1. Le réchauffement climatique, on en “crèvera” tous (comprendre : sera inévitablement intense) soyez en sur.

    Tant qu’un changement radical sociétal se s’opère pas, rien ne changera. Tout le monde prendra sa voiture pour aller travailler pour consommer des produits importés via des portes-containers sans aucune norme anti-pollution.
    Et pour avoir toujours plus de croissance économique, on encourage à avoir toujours plus d’enfants et comme ça ne suffit plus, on encourage l’immigration : toujours plus de personnes pour toujours plus de logements pour toujours plus de voitures pour toujours plus de croissance économique et d’énergie consommés : C’est un cercle vicieux sans fin.

    Et surtout, très important : Dans les pays pauvres ou en voie de développement (70% de la population), la seule chose qu’ils veulent s’est de pouvoir s’acheter le dernier 4×4 Lexus lx 570 v8 20l/100km pour 400-500g CO₂/km (pour les plus riches). La classe moyenne elle se contente généralement d’une bonne vielle Toyota Camry de 2002 2.5l 8-10l/100km pour 200-250g CO₂/km.
    L’écologie, eux ils ne connaissent pas et s’en foutent royalement et de toute façon, ils n’ont aucune loi pour les contraindre à consommer “plus responsable” comme en occident.
    Après des années de privations, ils veulent seulement vivre la classe américaine la clim à fond les ballons sans la moindre contrainte.

    Pendant que les pays développés prennent timidement le virage écologique (qui est de toute façon contrebalancé par l’augmentation de la population), les 3/4 restant de la planète, elle, prends le virage de la consommation totalement débridé à l’américaine et hors de contrôle.

    Je rajouterais qu’en prime, on extrait toujours plus de pétrole et part tous les moyens possibles quelque qu’en soit le cout énergétique et écologique (pétrole de schiste) et que par ailleurs il est de plus en plus couteux énergétiquement d’extraire du pétrole/gaz/charbon : https://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_de_retour_%C3%A9nerg%C3%A9tique

    Sans oublier la disparition des espèces, à une vitesse unique dans l’histoire avec une vitesse 100 fois supérieure à celle qui s’est produite il y a 65 millions d’années quand les dinosaures ont disparus.

    Voilà je dresse le tableau, je fais le bilan et franchement je le trouve très sombre !
    J’ai un mal fou à voir comment on va éviter le mur vers lequel on se dirige à grande vitesse.

Laisser un commentaire