Emissions de Dioxyde de Carbone

Concentration en Dioxyde Carbone dans l’atmosphère : 410 PPM

Le dioxyde de carbone (CO2) est naturellement présent dans l’atmosphère, le CO2 est aussi un important gaz à effet de serre qui est libéré lors d’activités telles que la déforestation et la combustion de combustibles fossiles, ainsi que par des processus naturels tels que la respiration et les éruptions volcaniques. Le graphique ci-dessus montre les niveaux mesurés à Hawaï, au cours des dernières années, avec un cycle saisonnier moyen retiré. Hawaï est un lieu idéal d’observation et de mesure car il est éloigné de zones industrielles qui pourrait fausser les données.

Au cours des dernières années la concentration en gaz carbonique n’a fait que augmenter, comme le montre le graphique ci-dessous.

 

 


Concentration en Dioxyde de Carbone dans le passé

  • Périodes Glaciaires: 200 PPM
  • Périodes Interglaciaires: 280 PPM
  • Aujourd’hui: 410 PPM (+46%)

Les anciennes bulles d’air piégées dans la glace nous permettent de remonter dans le temps et de voir l’atmosphère et le climat de la Terre dans le passé. Ils nous disent que les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère sont actuellement plus élevés qu’ils ne l’ont été au cours des 400 000 dernières années. Pendant les périodes glaciaires, les niveaux de CO2 se situaient autour de 200 parties par million (ppm) et, pendant les périodes interglaciaires plus chaudes, ils se situaient autour de 280 ppm (voir les fluctuations dans le graphique).

 

 

En 2013, les niveaux de CO2 ont dépassé 400 ppm pour la première fois dans l’histoire. Cette récente augmentation incessante du CO2 montre une relation remarquablement constante avec la combustion des combustibles fossiles et peut être bien expliquée sur la base de la simple hypothèse qu’environ 60% des émissions de combustibles fossiles restent dans l’air.

Aujourd’hui, nous sommes au seuil d’une nouvelle ère géologique, que certains appellent “l’anthropocène“, un climat où le climat est très différent de celui que nos ancêtres ont connu.

Vers quelle concentration en CO2 allons-nous?

Si la consommation de combustibles fossiles se poursuit à un rythme habituel, de sorte que l’humanité épuise les réserves au cours des prochains siècles, le CO2 continuera d’atteindre des niveaux de l’ordre de 1500 ppm. L’atmosphère ne retournerait alors pas aux niveaux préindustriels, même dans des dizaines de milliers d’années. Ce graphique ne transmet pas seulement les mesures scientifiques, mais souligne également le fait que les humains ont une grande capacité à changer le climat et la planète.

Un des arguments principaux des climato-sceptiques et qu’il est normal que des périodes de froid et de chaud s’alternent sur la planète. C’est le cas, mais les niveaux atteint de nos jours dépassent largement ce qui est arrivé lors des 400 000 dernières années.

 

 


Quelles sont les origines des émissions de Carbone

La combustion de combustibles fossiles tels que le charbon, le pétrole et les gaz naturels dégage du CO2 dans l’atmosphère. La combustion de combustibles fossiles pour l’énergie et le transport est la principale source des émissions de CO2. Le CO2 est également émis par certains procédés industriels tels que la fabrication de ciment. Le changement d’affectation des terres, tel que le défrichement des forêts pour l’agriculture et d’autres utilisations, contribue également à son rejet dans l’atmosphère, qui autrement aurait été absorbé par les forêts.

 

Électricité et CO2

L’électricité est le secteur économique le plus responsable des émissions de CO2. Il est responsable de l’émission de plus de 41% du CO2.

La majorité de l’électricité dans le monde provient de la combustion de combustibles fossiles, par exemple par la combustion du charbon. Le charbon est le combustible le plus utilisé pour la production d’électricité. C’est également le carburant le plus intensif en carbone, ce qui augmente énormément l’empreinte carbone de la production d’électricité.

Environ 92% de l’électricité totale produite est consommée pour alimenter les secteurs industriel, résidentiel et commercial. Parmi ceux-ci, le secteur industriel est celui qui consomme le plus d’énergie. Des exemples d’industries à forte consommation d’électricité sont les industries de la chimie, du fer / de l’acier, du ciment, de l’aluminium ainsi que de la production de pâtes et papiers.

 

Transport et CO2

Le secteur des transports est la deuxième source d’émissions anthropiques de CO2 après la production d’électricité. Il dépend fortement de la combustion de combustibles fossiles tels que l’essence et le diesel. Le transport comprend des personnes et des biens sur terre, dans les mers et dans l’air, ce qui représente plus de 22% des émissions totales de CO2. Dans ce secteur, le transport maritime est responsable d’environ 14% d’émissions de CO2, tandis que l’aviation est responsable de 11% des émissions mondiales.

 

Secteur industriel et CO2

De nombreux procédés industriels produisent du CO2, tels que la fabrication et la consommation de ciment, la production de fer et d’acier. La seule combustion de combustibles fossiles n’est pas la cause des émissions de CO2 dans ces industries. En fait, c’est l’une des raisons les plus répandues.

 

 


Quels sont les pays émetteur de CO2?

La Chine est le plus gros émetteur de CO2, suivi par les Etats-Unis, l’Europe et l’Inde.

 

 

Le graphique suivant représente les émissions de carbone en millions de tonne au niveau global

 

Laisser un commentaire